17 janvier 2010

Le campanile de la tour des Augustins



Vestige du couvent des Augustins, le clocher a été construit de 1372 à 1377 par Jacques Laugier. La pointe a été remplacée par une cage de fer renfermant une cloche, en 1562.
L'ensemble de la tour reposait sur des pieux de bois, à la manière vénitienne, et en 1977 une chape de béton est venue renforcer l'ensemble.

Provence des Campaniles – Etienne Sved – Équinoxe
«Présenter ces adversaires, c'est situer le lieu du combat ; la carte des campaniles est aussi la carte du mistral, dont l'empreinte s'impose comme une sceau éternel sur toute la Provence. Depuis des siècles de luttes incessantes où la pierre inerte s'opposait au mistral, les hommes ont affiné leurs techniques : le destin fatal des lourds clochers calcaires s'est lentement converti en défis glorieux par la forge et le fer. »


10 commentaires:

brigetoun a dit…

bravo - je ne l'avais jamais aussi bien vu

fardoise a dit…

En fait, il faut aller derrière, rue Pasteur pour le voir sous cet angle.

Mathilde a dit…

Super, encore une chose que je n'ai pas vue et que je vais pouvoir découvrir grâce à toi Fardoise ! :)

fardoise a dit…

Il y a tant à découvrir ici, à Avignon. Mais Michel a plus l'oeil que moi pour la découverte...

Claudine a dit…

Bonjour , je me suis permise de vous emprunter votre photo , pour illustrer le thème "campanile"mardi prochain sur mon blog
Habitant en Bretagne je n'en ai jamais vu ..sauf sur les blogs ..j'ai bien sur mis un lien vers votre blog
Je comprendrais si vous ne voulez pas de ce partage
Bonne journée
Je dois aller à Avignon au début de printemps ..
Alors pourrais je le voir en vrai ..sourires
Merci à vous

Françoise Dumon a dit…

Pas de problème. Je vais plublier un article sur ce thème aussi, mais sur mon autre blog, "Échappées de lumière", avec des photos de moins bonne qualité; à propos de l'ouvrage sur les campaniles de Provence. Il s'agit bien d'une spécificité qui, à cause du Mistral, a fait préférer des clochers ajourés laissant passer le vent, à de lourds clochers de pierre.

Anonyme a dit…

Merci pour cette belle page concernant ce clocher.
Je supposais bien qu'il était penché.
J'ai même contacté la Mairie d'Avignon récemment,
j'attends la réponse.
Mon site sur les Campaniles de Provence et d'Ailleurs :
abegui.free.fr/campanile/
A+
Pierre-Yves alias Abegui

Françoise Dumon a dit…

Bonjour et merci pour votre passage. J'ai noté l'adresse de votre site, car j'aime beaucoup les campaniles. Celui-si est penché, il semble que ce soit après un tremblement de terre, et à cause de sa construction sur pilotis
voir l'article "un air penché", c'est très net :
http://avignon-etats-lieux.blogspot.fr/2010/08/un-air-penche-3.html
extrait de l'article : "Cette tour, vestige du couvent des Augustins, a été élevée entre 1372 et 1377. Selon Hervé Aliquot, elle serait bâtie sur des fondations à la vénitienne, faites de pieux de bois. En 1977 l'ensemble de ces fondations aurait été coulé dans une chape de béton.
Mais la tradition veut que ce soit le tremblement de terre du 11 juin 1909 qui ait fait pencher cette tour dont l'horloge a été installée en 1497."

abegui a dit…

Bonjour,
je me suis permis de "copier" la phrase sur les pilotis concernant le clocher des Augustins à Avignon.
Je vais dès maintenant rajouter un lieu vers la page :
Le campanile de la tour des Augustins
merci encore pour cette belle page.
Pierre-Yves alias Abegui

Françoise Dumon a dit…

Il n'y a pas de problème, le but de ce blog est bien de partager. Merci pour votre passage et votre intérêt. J'avais déjà parcouru votre site sur les campaniles, très intéressant. Je vais le mettre en lien sur un autre de mes blogs, car celui-ci ne se consacre qu'à Avignon. Sur mon blog "entre Ardèche et Drôme", j'ai mis en lien des sites parlant d'autres régions.